Au cinéma le 31 Octobre, Black Indians, un film vibrant de passion, de spiritualité, de musique et de beauté.

 

Les BLACK INDIANS… ce sont des habitants des quartiers de la Nouvelle Orléans, afro-américains qui se regroupent en tribus, fabriquent les plus beaux costumes du monde, et défilent dans les rues tels des anges africains déguisés en indiens de rêve en affirmant à la face du monde la fierté, la beauté, et l’humanité de leurs communautés.

Le film documentaire rend hommage aux esprits indiens de la terre d’Amérique comme le font les Big Chiefs des tribus que nous suivons tout au long du film. Musical et dansé, joyeux, Black Indians nous fait remonter jusqu’aux racines du call and response, forme musicale qui est la dernière tradition vivante de la culture africaine et l’une des sources du jazz…

 

  « Le Mardi Gras Indien était là avant le jazz,
bien avant que Louis Armstrong souffle dans sa trompette.
Enlève ça et le jazz et il n’y a plus de Nouvelle Orléans. »

Chief David Montana

 

« L’expression la plus poétique
de la résistance des noirs américains
à la ségrégation et l’esclavage. »

Reverend “Goat” Carson

 

 

 

A la Nouvelle-Orléans, cette ville unique aux Etats-Unis en raison de son histoire singulière avec les esclaves, vibrante de musique, la transmission de la culture africaine se perpétue depuis trois siècles. Cette transmission a donné naissance à des formes à la fois artistiques, spirituelles, sociologiques et politiques.

Parmi ces formes d’expression, la Nouvelle-Orléans compte un joyau, une perle rare, les tribus de “Black Indians”, la rencontre artistique, musicale et spirituelle entre les noirs et les amérindiens.

En accompagnant la Nation Washitaw et son “Big Chief” David Montana, nous voyageons dans une certaine histoire des Etats-Unis, celle des minorités, celle qui a fait le jazz.

 

 

En partenariat avec :

fip Rolling Stone Soul Bag csia france louisiane villes de musiques du monde Happy Milf Records Ancrages