Les BLACK INDIANS… ce sont des habitants des quartiers de la Nouvelle Orléans, noirs américains qui se regroupent en tribus, fabriquent les plus beaux costumes du monde, et défilent dans les rues tels des anges africains déguisés en indiens de rêve en affirmant à la face du monde la fierté, la beauté, et l’humanité de leurs communautés.

Le film rend hommage aux esprits indiens de la terre d’Amérique comme le font les Big Chiefs des tribus que nous suivons tout au long du film. Musical et dansé, joyeux, Black Indians nous fait remonter jusqu’aux racines du call and response, forme musicale qui est la dernière tradition vivante de la culture africaine et l’une des sources du jazz…

 

  « Le Mardi Gras Indien était là avant le jazz,
bien avant que Louis Armstrong souffle dans sa trompette.
Enlève ça et le jazz et il n’y a plus de Nouvelle Orléans. »

Chief David Montana

 

« L’expression la plus poétique
de la résistance des noirs américains
à la ségrégation et l’esclavage. »

Reverend “Goat” Carson